Quand les agences de notation enterrent l’espoir d’un rally de fin d’année

Les entreprises bancaires et de services financiers sont de plus en plus conscientes des atouts que présente l’exploitation du Big Data dans le cadre de la détection des fraudes, mais ont souvent du mal à déterminer la marche à suivre.Si donc le philosophe fait application de ce principe à l’ensemble du système solaire, il devra tout au moins en estomper les con­tours.Vivant en elle, vivant par elle, nous ne pouvons nous empêcher de la traiter comme un être vivant.Mais il y aurait, selon nous, un troisième parti à prendre : ce serait de nous reporter par la pensée à ces moments de notre existence où nous avons opté pour quelque décision grave, moments uniques dans leur genre, et qui ne se reproduiront pas plus que ne reviennent, pour un peuple, les phases disparues de son histoire.Les souvenirs que nous évoquons pendant la veille, si étrangers qu’ils paraissent souvent à nos préoccupations du moment, s’y rattachent toujours par quelque côté.Mais une expression comique du visage est celle qui ne promet rien de plus que ce qu’elle donne.Il faut que tu prennes ta mémoire entière, toute ton expérience accumulée, et que tu l’amènes, par un resserrement soudain, à ne plus présenter au son entendu qu’un seul de ses points, le souvenir qui ressemble le plus à cette sensation et qui peut le mieux l’interpréter : la sensation est alors recouverte par le souvenir.L’heure des constats est passée, témoigne Jean-Thomas Trojani, à l’initiative de ce réseau innovant.Parce que le sujet hypnotisé finit par avoir chaud quand on lui répète avec insistance qu’il a chaud, il ne suit pas de là que les paroles de la sugges­tion soient déjà chaudes.Reste à savoir dans quels cas spéciaux ce mouvement de l’esprit (qui enveloppe peut-être toujours un sentiment d’effort, mais souvent trop léger ou trop familier pour être perçu distinctement) nous donne la conscience nette d’un effort intellectuel.Ce que l’on pourrait considérer comme l’échec d’une approche européenne « top down », pointée du doigt par l’Espagne notamment, aura eu le mérite de renouveler le débat sur la Communauté Méditerranéenne de l’Energie et de provoquer une saine discussion sur l’approche retenue en matière de politique euro-méditerranéenne de l’énergie: fi d’une « approche de consultants » pour une « approche projets », fi d’une approche imposée d’en haut pour une approche qui se construirait à géométrie variable, avec les entreprises.Sur ce point, il semble donc que la religion et la morale coïncident, que leurs exigences MUTUELLES s’accordent, bien plus, que la morale se complète par la religion ; l’idée de justice distributive et de sanction, placée d’habitude au premier rang de nos notions morales, appelle en effet naturellement, sous une forme ou une autre, celle d’une justice céleste.Alors, comme il n’y a pas d’état de conscience qui n’ait son concomitant cérébral, comme une variation de l’état cérébral ne va pas sans une variation de l’état de conscience (quoique la réciproque ne soit pas nécessairement vraie dans tous les cas), comme enfin une lésion de l’activité cérébrale entraîne une lésion de l’activité consciente, on conclut qu’à une fraction quelconque de l’état de conscience correspond une partie déterminée de l’état cérébral, et que l’un des deux termes est par conséquent substituable à l’autre.

Advertisements

Jean Thomas Trojani prospectives

%d bloggers like this: